UNE JOURNEE A L’ESAT JACQUES CHAVENT

L’Espace CoLab est un espace de coworking insolite au cœur de l’Esat Jacques Chavent de l’Adapei 69 à Lyon Gerland. C’est un lieu de rencontres où porteurs de projets, professionnels du médico-social et personnes en situation de handicap forment un réseau. 
L’objectif ? Faire tomber les barrières en créant du lien entre milieu ordinaire et secteur protégé pour contribuer à une société toujours plus inclusive.
Les travailleurs en situation de handicap de l’Esat Jacques Chavent font pleinement partie de l’Espace CoLab. Bénéficiaires d’un lieu convivial pour leurs formations et activités de soutien, les travailleurs sont également des experts du Living Lab. Ils testent et font leurs retours sur les innovations des entrepreneurs afin que la solution soit la plus adaptée à leurs besoins.

Plongez au cœur de l’Esat Jacques Chavent le temps d’une journée en compagnie de Clémentine , 30 ans, qui travaille à l’Esat depuis 6 ans.

8h15 : Je me dirige vers l’Esat, le véhicule de transport est sur le point de partir avec mes collègues qui travaillent à la Poste.

8h18 : J’arrive devant l’Esat. Depuis le COVID 19, je change de masque, me désinfecte les mains, et je peux rentrer dans les ateliers, j’ai hâte de retrouver tout le monde.

L’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (Esat) Jacques Chavent de l’Adapei 69, c’est :

– Favoriser par le travail l’intégration sociale des personnes en situation de handicap

– Accueillir 160 personnes en situation de handicap à travers divers métiers, soit à l’Esat, soit en mise à disposition dans des entreprises clientes

-Un encadrement assuré par une vingtaine de moniteurs dans plusieurs ateliers

– Une situation privilégiée au cœur du technopole de Lyon Gerland

8h20 : Sur le chemin des vestiaires, je passe devant l’unité apprentissage où Eric me fait un petit signe amical.

8h25 : Aux vestiaires, je range soigneusement mes affaires dans mon casier et mets mes chaussures de sécurité. En route pour mon atelier !

8h30 : Mon atelier est « en salle propre », avec des règles à suivre pour rentrer. Les moniteurs appellent ça « le protocole ». On se lave les mains, on met une charlotte et une blouse jetable. Je travaille dans l’atelier cosmétique pour la marque Mulato. Ce matin, je travaille sur un masque capillaire. Le contenu du masque arrive dans de grands fûts reliés directement à la machine. Le contenant est relié avec un tuyau dans un tremis. Je dois faire attention à verser la bonne quantité avec la machine dans le flacon. Ensuite, je passe le flacon à mon camarade qui va vérifier le poids. Un autre collègue code le flacon qui est ensuite mis dans des cartons que l’on pose sur des palettes.

Je dois bien connaître toutes les étapes car nous changeons souvent de poste dans la journée pour avoir des tâches variées, c’est moins ennuyeux.

9h10 : L’assistante sociale vient dans notre atelier pour voir s’il y a des absents. Comme ça, elle fait le tour de tous les ateliers dans la matinée et on peut lui parler. Aujourd’hui, nous accueillons une stagiaire, seul Quentin est absent, il est avec le Service Connect [un service de l’Adapei 69 qui permet d’essayer le travail en milieu ordinaire] pour son projet individuel.

 9h35 : Par les fenêtres de l’atelier, je salue mes collègues des autres ateliers.

10h : C’est l’heure de la pause du matin. Je vais me prendre un café en salle de repos et je retrouve dehors une amie (à l’Esat, on n’a pas que des collègues, on se fait aussi des amis ! ). On profite des petits rayons de soleil et on discute.

10h15 : Fin de la pause. On retourne dans l’atelier. Tout à l’heure, nous avons fini une palette de masques capillaires. L’atelier de logistique vient donc chercher la palette avec un transpalette pour la ranger dans le dépôt.

10h40 : Nous avons fini le conditionnement des flacons de masques capillaires et allons changer de produit. Une partie du groupe va démonter et laver chaque partie de la machine. Personnellement, je vais en soutien à d’autres collègues qui conditionnent des tubes de shampoing. Un de mes collègues remplit le tube, ensuite je le place correctement dans la machine qui va souder le produit, on le code et on le met en carton. Je me souviens d’une fois où nous avions tous amené nos dentifrices à l’Atelier pour tester la machine et vérifier que nos dentifrices étaient bien soudés. On a différentes machines dans cet atelier qui sont adaptées à différents contenants de produits (flacon, pot, tube, …) et contenus (masque, huile, …), c’est un atelier très diversifié.

12h00 : C’est l’heure de la pause déjeuner, j’ai faim ! Nous allons manger à la cafeteria qui a aussi une partie restaurant (L’Instant Gerland). Dans les deux parties, ce sont des collègues en situation de handicap qui cuisinent et font le service. Je me souviens pour Noël, ils nous avaient fait une bûche de 3 mètres 60. Aujourd’hui, je mange à la table de ma monitrice.

13h30 : Reprise du travail, nous changeons de masque et je retourne dans mon atelier cosmétique et rebelote le protocole !

15h00 : C’est déjà l’heure de la pause de l’après-midi ! Je retrouve une collègue avec qui j’habite au foyer d’hébergement.

15h15 : La pause est finie mais je ne retourne pas dans mon atelier, je vais en activité de soutien avec l’éducateur sportif et des collègues de différents ateliers. L’activité a lieu dans une salle de réunion de l’Espace CoLab. Les activités de soutien sont pour les travailleurs qui le souhaitent, cela varie selon le planning. J’y vais une fois par semaine, j’aime beaucoup ! La semaine dernière nous avions un atelier de remise en forme, aujourd’hui nous découvrons de nouveaux jeux de société.

16h15 : L’activité est déjà terminée, ça passe vite. Je retourne dans mon atelier et nous nettoyons notre salle.

16h25 : Nous allons au vestiaire pour nous changer et reprendre nos affaires.

16h30 : Fin de la journée, je dis au revoir aux moniteurs et à mes collègues et direction le tram à pieds. Demain, c’est reparti.

Sed libero. ultricies neque. at dolor. Praesent diam Phasellus